Gérer son stress à l’oral | concours écoles de commerce - Ecricome

9 étapes pour gérer son stress à l’oral lors des concours écoles de commerce

Quand on pense gestion du stress, on a rapidement l’image d’une personne zen et souriante assise en tailleur qui s’impose à notre esprit. Pourtant, la maîtrise de l’anxiété avant les examens se trouve à la croisée de plusieurs facteurs très différents. Pour gérer son stress à l’oral, les postures de yoga ne suffisent pas ! Il faut à la fois préparer les épreuves en profondeur, entretenir son mental et sa forme, et rester serein·e le jour J. Parce que nous voulons vous aider à réussir les concours des écoles de commerce ECRICOME, voici un programme en 9 étapes pour donner le meilleur de vous-même aux épreuves orales.

Ne pas stresser avant les oraux : une bonne préparation académique

La première garantie de sérénité ? Une préparation minutieuse. Plusieurs semaines à l’avance, balisez les épreuves, recueillez des témoignages d’étudiants qui ont déjà franchi le cap et entraînez-vous.

Bien connaître les épreuves orales des concours écoles de commerce

Vous avez tendance à avoir le trac quand vous devez vous exprimer en public ? Les concours d’entrée dans des écoles de management sont traditionnellement découpés en deux étapes : les épreuves écrites et les oraux. Pour tous les concours ECRICOME, vous passez un oral de langue et un entretien de motivation. Dans les deux cas, prenez le temps de bien comprendre le déroulement des épreuves et les compétences attendues.

En langue, travaillez les points essentiels de grammaire et de vocabulaire et ne manquez aucune occasion de vous exprimer à haute voix dans l’idiome de l’examen.

Concernant l’oral de motivation, mettez toutes les chances de votre côté en anticipant les problématiques suivantes :

  • Soyez au clair·e sur votre objectif professionnel, présentez-le de manière élégante et convaincante.
  • Renseignez-vous soigneusement sur les écoles qui vous intéressent : l’adaptation de votre discours en dépend !
  • Trouvez des manières originales de lier vos arguments et le projet pédagogique de l’établissement souhaité : présentez-vous comme le/la candidat·e incontournable.
  • Peaufinez les premières minutes de votre présentation : elles donneront le ton à l’entretien.

👉 Besoin de ressources supplémentaires pour préparer vos oraux ? Rendez-vous dans la rubrique « Se préparer » de chaque concours sur ecricome.org. Vous y trouverez encore plus de conseils ainsi que des documents pour consolider vos révisions.

Apprendre des expériences des autres étudiant·e·s

Par ailleurs, n’hésitez pas à consulter les avis des heureux élus qui ont déjà obtenu leur concours en école de commerce. Informez-vous sur leur façon de gérer le stress à l’oral. Que ce soit grâce à des rencontres ou par le biais de vidéos, leur expérience est bonne à prendre !

S’entraîner en situation

Enfin, pour gérer son stress à l’oral, il faut s’entraîner ! Préparer des fiches avec les questions types, c’est bien. Se mettre en situation, c’est mieux ! Si vous le pouvez, passez des oraux blancs. Sinon, filmez-vous, mettez votre entourage à contribution, bref, multipliez les prises de parole !

Gestion du stress avant les épreuves orales : se préparer mentalement

Apaiser ses angoisses avant un examen passe par un état d’esprit positif et confiant. Comment gérer et diminuer son stress ?

Mettre entre parenthèses les épreuves écrites

Vous avez peut-être le sentiment que les écrits ne se sont pas passés comme vous l’auriez voulu. Vous pensez même que c’était une catastrophe. L’admissibilité ? Ce ne sera pas pour vous. STOP ! Ce type de ruminations ne vous mènera à rien. Une fois les épreuves sur table passées ou le dossier envoyé, mettez toute votre énergie à préparer les entretiens. Mieux, persuadez-vous que vous êtes déjà admissible et que les oraux ne sont qu’une formalité de plus. Ainsi, vous allez développer une posture assurée qui influencera votre prestation devant le jury.

Prendre soin de soi

Cet état d’esprit ne fera pas long feu si vous ne prenez pas soin de votre santé et de votre équilibre. Ainsi, dormez suffisamment, mangez correctement et faites de l’exercice. Ne vous privez pas de distractions sous prétexte que vous êtes en période de concours. Au contraire ! Dans votre emploi du temps, prévoyez des plages dédiées à vos loisirs préférés ou à de la relaxation, au lieu de stresser.

Maîtriser les détails pratiques

Pour gérer son stress à l’oral, il faut clarifier tous les points d’organisation : à quelle date faut-il s’inscrire, où se passent les oraux, quel trajet faut-il suivre et combien de temps dure-t-il, etc. Préparez votre tenue en amont et prévoyez de vous présenter à l’avance le jour J. Si vous avez besoin de vous concocter un repas spécial pour vous rassurer, faites-le ! Ces petits détails anti-stress font parfois la différence. Pour autant, ne dramatisez pas. Bien sûr que réussir le concours de l’école de commerce de vos rêves est important, mais il y a des événements plus graves qu’un échec. Plus vous mettrez ce cap à sa juste place, plus vous serez en confiance.

Concours école de commerce : gérer son stress à l’oral le jour J

Vous y êtes ! Vous patientez devant les salles d’oral. Les admisseurs et les admisseuses font tout pour vous détendre et vous mettre à l’aise. Voici nos derniers conseils pour convaincre les examinateurs que leur business school a besoin de vous.

Avoir une bonne respiration

Tout d’abord, prenez garde à votre respiration. Inspirez et expirez lentement pour oxygéner votre organisme et gérer votre stress avant l’oral. Pensez à relâcher vos épaules et à redresser votre dos. N’hésitez pas à soupirer plusieurs fois : cela éclaircit l’esprit et permet d’évacuer les tensions. Une fois face au jury, parlez lentement, en prenant garde à faire des pauses pour ne pas vous trouver le souffle court.

Contrôler sa communication non verbale

Si vous vous êtes suffisamment préparé·e, vous pourrez conserver une part de vigilance pour votre attitude. En effet, nos paroles ne sont qu’une part de ce que nous transmettons à nos interlocuteurs. La gestuelle, l’expression du visage ou le placement de la voix sont aussi des vecteurs de communication. C’est pour cela qu’il faut veiller à avoir une posture ouverte, dynamique, sans être envahissante et une voix claire sans être stridente. Souriez, accrochez le regard de votre jury et détendez-vous !

Transformer l’épreuve en discussion

Aussi curieux que cela paraisse, un oral de concours peut rester un bon souvenir. C’est le cas lorsque vous arrivez à transformer une épreuve formelle en véritable rencontre. Une bonne préparation ne sert finalement qu’à cela : montrer votre vrai visage et vos atouts. Alors, gardez à l’esprit que la discussion est un plaisir partagé : prenez en compte vos interlocuteurs, comportez-vous en futur·e manager en alliant rigueur et audace !

Gérer son stress avant l’oral, c’est aussi respecter les différentes étapes administratives liées aux concours en école de commerce. Vous passez le concours ECRICOME PREPA ? Pour être serein·e sur le calendrier à respecter, consultez notre article Le SIGEM, qu’est-ce-que c’est ?