Préparer le concours Prépa et littéraires - Economie et droit Conseils

■ Esprit général de l’épreuve d’économie et droit

L’épreuve d’économie-droit du concours ECRICOME Prépa vise à évaluer l’acquisition approfondie des connaissances ainsi que la maîtrise par les candidats d’outils méthodologiques permettant de produire une réflexion structurée dans les domaines du Droit et de l’Économie.

La durée de l’épreuve est de 4 heures.

Les candidats sont confrontés à plusieurs types d’exercices dans chacun des deux champs
disciplinaires :

  • en économie : questions à choix multiples, réflexion argumentée,
  • en droit : cas pratique ou analyse de contrat, analyse d’arrêt et veille juridique.

Cette épreuve mobilise des savoirs de fond sur des points variés du programme.

Partie droit

Le sujet comporte trois parties à traiter obligatoirement :

  • La résolution d’un cas pratique,
  • L’analyse d’un arrêt ou d’un contrat, il s’agissait d’un arrêt pour la session 2017,
  • Une question nécessitant la mobilisation de l’activité de veille juridique menée en formation sur unthème actualisé pour chaque session, « Droit et responsabilité sociétale des entreprises » en 2017.

La durée indicative pour traiter la partie du sujet portant sur le Droit est de 2 heures 30.

Résolution d’un cas pratique

La résolution d’un cas pratique permet de s’assurer que le candidat a acquis les connaissances fondamentales définies dans le programme, et qu’il est capable de les utiliser pour apporter une réponse juridique pertinente au(x) problème(s) de Droit posé(s) par la mise en situation présentée dans le contexte du sujet.

Analyse d’arrêt ou de contrat :

Analyse d’arrêt : l’analyse d’arrêt (arrêts de la Cour de cassation exclusivement) permet de vérifier que le candidat sait qualifier juridiquement des faits, identifier un problème de droit, expliciter la réponse apportée par le juge ainsi que le raisonnement mis en œuvre pour aboutir à cette réponse.

Analyse de contrat : l’analyse d’un contrat doit permettre de démontrer que le candidat est en mesure de qualifier le contrat et/ou ses clauses et d’identifier le régime juridique associé, d’analyser sa validité et d’en tirer toutes les conséquences juridiques, d’identifier les parties et d’analyser leurs obligations et enfin d’identifier les remèdes pertinents en cas de problèmes lors de son exécution. En s’appuyant sur le contrat, le candidat peut être amené à apporter des éléments de réponse à une situation pratique.
Les sujets contiennent l’un ou l’autre type d’analyse selon un rythme irrégulier.

Question de veille juridique

La question de veille juridique (actualité législative et/ou jurisprudentielle) a pour objectif de vérifier que le candidat est en mesure de présenter de manière structurée (plan en deux parties) les arguments juridiques d’une question faisant débat, en rapport avec le thème et la période de référence fixés par l’arrêté ministériel.

Pour la session 2017, le thème retenu était : « Droit et responsabilité sociétale des entreprises » et la période de référence s’étendait du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2016.

Partie économie

Le sujet comporte deux parties distinctes :

  • un questionnement synthétique (QCM) sur les contenus du programme ou les thèmes qui s’y rattachent,
  • une réflexion argumentée sur un thème proposé.

Cette sous-partie d’épreuve évalue le niveau d’acquisition des compétences développées lors de l’étude du programme d’économie des classes préparatoires économiques et commerciales.
La durée indicative pour traiter la partie économie du sujet est d’1 heure 30.

Questionnaire à choix multiples

Le questionnaire à choix multiples est destiné à apprécier la précision des connaissances relatives aux bases conceptuelles de l’analyse économique et aux principaux modèles explicatifs.

Réflexion argumentée

La réflexion argumentée, qui peut prendre la forme d’un développement structuré, permet d’évaluer les qualités d’analyse, de synthèse et d’argumentation des candidats. Elle permet aussi d’apprécier la capacité des candidats à combiner une connaissance rigoureuse des fondamentaux de l’économie à une ouverture sur les grandes questions économiques et sociales actuelles.

CONSEILS AUX FUTURS CANDIDATS

  • Accentuer les efforts pour une meilleure maîtrise des notions fondamentales des programmes de Droit et d’Économie.
  • Travailler la méthodologie de l’introduction en réflexion argumentée sans en faire un exercice scolaire. Un travail de fond est à fournir pour développer la capacité à problématiser.
  • Lire très attentivement les questions posées et les consignes.
  • Poursuivre les efforts sur la maîtrise de la méthodologie des exercices demandés. En droit, il importe de produire des réponses complètes n’omettant pas la présentation des solutions juridiques à apporter.
  • Accentuer les efforts sur la qualification des faits juridiques.
  • Concernant la veille juridique ou la réflexion argumentée en économie, ne mobiliser que les éléments directement en lien avec le sujet pour répondre à la question posée en évitant le hors sujet. L’exercice de veille est un exercice de rédaction dans lequel il ne suffit pas de citer un catalogue de règles de Droit plus ou moins en lien avec le sujet.
  • Consolider les qualités d’expression, d’orthographe et attacher de l’importance à la présentation de la copie
  • Partager :