HUB Prépas et littéraires - Résumé Conseils

Présentation de l’épreuve

Esprit général de l’épreuve

L’exercice du résumé consiste à condenser l’essentiel d’un texte plus long à visée argumentative, en rendant compte de son fil directeur et en reformulant de façon la plus personnelle possible les idées d’un auteur.

L’épreuve de résumé proposée par Ecricome se caractérise par le respect de trois contraintes :

  • le texte doit être résumé en 250 mots, avec une tolérance de plus ou moins 10 % (à savoir entre 225 et 275 mots),
  • un titre est demandé au début du résumé et
  • le temps imparti est de 2 heures.

Ces règles spécifiques participent à la difficulté de l’épreuve car le candidat doit à la fois être rigoureux dans l’analyse du texte donné, efficace dans la gestion du temps, clair et précis dans la restitution des idées essentielles et leurs articulations. Enfin donner un titre pertinent requiert de la sagacité car il faut mettre en valeur la problématique essentielle du texte.

Évaluation

  • Compréhension, mise en évidence de l’architecture logique du texte.
  • Autonomie : le résumé doit être intelligible en lui-même, sans que le lecteur ait à connaître le texte original ; son contenu sera reformulé autant que possible.
  • Correction de la langue (en particulier grammaire, lexique et orthographe) et du style.
  • Respect des normes quantitatives : le texte d’environ 2000 mots sera résumé en 250 mots avec un écart toléré de 10%. Un comptage précis des mots sera exigé.

Consignes

  • Résumer ce texte en 250 mots (deux cent cinquante) .
    On tolère 10% en plus ou en moins (225 au moins, 275 au plus). Tout manquement à ces normes (par excès ou par défaut) sera gravement sanctionné. Par exemple, un résumé atteignant 300 ou n’atteignant pas 200 mots, sera noté zéro.
  • Donner un titre au résumé (les mots du titre n’entrent pas dans le décompte des mots).
  • Indiquer le nombre de mots utilisés en portant les mentions suivantes très lisiblement et à l’encre : repère formé d’un double trait // dans le texte écrit après chaque tranche de 50 mots, décompte chiffré cumulatif (50, 100, 150 etc…) en regard dans la marge, total exact en fin d’exercice.

CONSEILS AUX FUTURS CANDIDATS

Pour réussir avec brio cette épreuve, répétons qu’il est indispensable de bien lire le texte et d’analyser sa construction pour pouvoir le restituer fidèlement et logiquement.

Cette approche signifie qu’il est nécessaire de prendre le texte dans sa globalité et non de mettre de côté tel ou tel paragraphe supposé inutile. Rappelons qu’un texte forme un tout indissociable et qu’il possède un circuit argumentatif précis que le bon candidat doit justement déceler et reformuler.

Nous attirons cette année votre attention sur le fait que le choix du titre doit être judicieux ; dès le début de la copie, le candidat doit montrer qu’il a compris les enjeux du texte.
Il faut savoir qu’un mauvais titre laisse augurer une copie médiocre, même si des exceptions font mentir cette règle terrible. Nous vous rappelons qu’un bon titre est bref et prend en considération la thèse soutenue par l’auteur. S’il est toujours possible de faire un trait d’esprit ou un pastiche de titres ou d’expressions connus, il vaut mieux modérer ses ardeurs humoristiques pour éviter tout faux pas.

Enfin pour ne pas succomber à la tentation de la reprise de mots du texte, il est nécessaire d’acquérir un lexique varié et riche emprunté à divers domaines de connaissances. Cela suppose une ouverture d’esprit et une grande curiosité que seule la lecture assidue de textes multiples peut nourrir et alimenter.

  • Partager :